Autres thèmes



Article publié

 

Présentation  du livre « La communauté terrestre » du  philosophe camerounais  Achille Mbembe. A partir de ses réflexions sur le concept d’anthropo-technocène, son principal apport est de nous aider, à comprendre comment la biosphère et la technosphère sont désormais inséparables. Et « pour rendre compte de cette inséparabilité, nous avons besoin d’une conception élargie de la vie, de la communauté et du soin qui intégrerait non seulement les évènements typiquement écologiques, mais aussi les phénomènes technologiques.



Note de lecture

Bruno Patino

Le nouveau capitalisme numérique est un produit et un producteur de l’accélération générale. Il tente d’augmenter la productivité du temps pour en extraire encore plus de valeur. Le temps du combat est arrivé, non pour rejeter la civilisation numérique, mais pour la transformer dans sa nature et retrouver l’idéal humaniste qui motivait les premiers utopistes de l’éclosion numérique. (Cliquez sur le titre pour lire la note de lecture)



Note de lecture

Livre de Bruno Patino

 Toutes les études que nous avons montrent le lien entre la fragilité en termes de santé mentale et un degré d’utilisation des médias sociaux. Les réseaux sociaux ne connaissent, pour le moment, ni frontières, ni contre-pouvoir. Les deux forces qui les caractérisent, l’accélération et l’ordonnancement, provoquent une déflagration dont aucun pouvoir ne sort indemne. (Cliquez sur le titre pour lire la note de lecture)



Note de lecture

Livre de Pascal Picq

D’un point de vue évolutionniste, nous savons deux choses très importantes : premièrement, plus il y a de la diversité, plus il y a des chances pour que les lignées s’adaptent aux périodes des crises et, deuxièmement, les espèces ou les lignées n’évoluent pas seules, elles coévoluent avec les autres espèces, autrement dit avec leurs communautés écologiques. (Cliquez sur le titre pour lire la note de lecture)



Note de lecture

Livre de Pascal Picq

Les intelligences artificielles, celles d’aujourd’hui et celles à venir, ne seront jamais homologues aux intelligences humaines. Tout simplement parce qu’elles ne procèdent pas de la même évolution. Par contre nous partageons des formes d’intelligences homologues avec les grands singes.L’évolution des machines se montre très différente de celle du vivant par ses différences structurales fondamentales. Les neurones des machines sont des fonctions mathématiques et non pas des cellules artificielles. (Cliquez sur le titre pour lire la note de lecture)



Note de lecture

« Dans la Grande Bataille qui vient de s’engager dans tous les domaines entre ceux qui déchirent et ceux qui tissent », l’objectif du livre  « de réinscrire le monde des hommes dans une grande histoire collective, de nous remettre tous sur un grand chemin de sens » (p. 18). Pour préciser ce qu’il appelle Tisserands, Bidar fait référence aux enquêtes sur les "nouveaux créatifs culturels".



Note de lecture

L’auteur essaie de répondre à la question : comment l’espèce humaine Homo sapiens appartenant à la famille des singes a réussi à dominer la planète. Rappelant que l’Homo sapiens ne fut qu’une espèce humaine parmi d’autres, la question devient comment l’Homo sapiens a-t-il pu envahir toute la planète Terre et éliminer les autres espèces humaines. L’hypothèse proposée est : « c’est avant tout par son langage unique qu’Homo sapiens a conquis le monde ».



Note de lecture

C’est un livre de réflexion sur la modernité «  au sens où l’homme invente un peu sa liberté »  et plus précisément sur les délitements de la modernité.Il aborde de nombreux enjeux sociétaux d’aujourd’hui la démocratie, bien sûr mais aussi le pouvoir, le communautarisme, le populisme, l’éducation, « devenir parent », « faire famille », le deuil, l’exploitation capitalistique, le management par évaluation, les « commons », etc. La différence entre individuation et individualisme permet de jeter un regard nouveau sur ces différents enjeux sociétaux. 



Note de lecture

Le thème de la laïcité interroge de nouveau la société française ; ceci est à imputer notamment au fait que l’islam est devenu la deuxième religion de France et à la volonté de certains jeunes issus de l’immigration, à la recherche d’une référence identitaire, de revendiquer publiquement leur appartenance religieuse.  Dans le renouveau des débats actuels sur la laïcité une place particulière devrait être accordée  au livre « Place de la République, pour une spiritualité laïque » du rappeur Abd Al Malik publié en février 2015 par Indigène Editions qui ont aussi publié Indignez-vous de Stéphane Hessel.



Note de lecture

Etre scientifique et religieux c'est  "essayer de pénétrer , avec nos capacités limitées, les secrets de la nature et pour découvrir que demeure, derrière les concaténations observables, quelque chose de subtil, d’intangible et d’inexplicable, c'est sentir que derrière tout ce que peut appréhender l’expérience, se trouve quelque chose que notre esprit ne peut saisir et dont la beauté et le sublime ne nous touchent qu’indirectement sous la forme d’un faible reflet, c’est le religieux »

Pages