mondialisation



Note de lecture

Un ouvrage collectif à plusieurs voix (15) de 12 pays différents (principalement européens), et de disciplines scientifiques différentes. 

Les symptômes actuels de la régression : désir d’une dé-globalisation anarchique et unilatérale, consolidation des mouvements identitaires ;propagation du racisme, montée en puissance des démagogues autoritaires, ...



Note de lecture

« La grande Régression se déploie à un moment donné (années 1980) d’une longue histoire qui oppose la pulsion dominatrice du capital à la résistance des autres acteurs de la société : le moment où toutes les digues qui contenaient le pouvoir de l’argent se sont affaissées. Jusqu’alors, le capitalisme avait dû s’adapter aux résistances de la société ; désormais, c’est la société qui doit s’adapter aux exigences des gestionnaires de capitaux. Cette inversion du rapport dialectique entre capitalisme et société est l’essence de la Grande Régression ».« Il s’agit d’un processus politique organisé et non d’une fatalité historique indépendante des gouvernements".



Note de lecture

Le dispositif néolibéral a, depuis la crise de 2008, un caractère systémique, qui rend toute inflexion des politiques menées difficile, voire impossible, c’est cette raison politique unique qui s’impose aux partis de droite comme de gauche. « Le néolibéralisme ne cesse, par les effets d’insécurité et de destruction qu’il engendre, de s’autoalimenter et de s’autorenforcer. Tenter de comprendre comment, telle est l’ambition du présent essai ».